BEAUFILS Jean Luc

Dès l'âge de 4 ans, on remarque déjà chez Jean Luc Beaufils une prédisposition au dessin et à la couleur. Plus tard, il analyse les formes, la construction, les tons et se familiarise avec un talent certain qui se transforme rapidement en tableaux aboutis.Ses professeurs sont étonnés de l’enthousiasme et du talent qu’il démontre à pratiquer de dessin et à poser les couleurs. C’est un artiste dans l’âme, il a cette pulsion qui étreint chaque artiste.Dans les années 70, Jean Luc Beaufils peint ses premiers tableaux, ses esquisses pures jaillissent d’un seul trait, le dessin est impulsif, la couleur est franche. Désormais le peintre est totalement absorbé par la peinture et participe à ses premières expositions où il obtient immédiatement un franc succès. Les premiers prix s’enchaînent, les expositions se multiplient.Jean Luc Beaufils visite les musées, les galeries, il dévore l’art sous toutes ses formes. Il devine ses maîtres, les choisi, puis les apprivoise ; c’est Matisse, Picasso, Chagall. Dix ans après ses débuts, Beaufils est largement reconnu dans les galeries où il expose parmi les plus grands, sur les cimaises à côté de ses toiles on peut admirer les signatures les plus prestigieuses, Van Dongen, Gen Paul, Bernard Buffet, Louis Cavaillès, François Desnoyer, Jean Cocteau, Louis Latapie, Edouard Pignon, André Lhote, Raoul Dufy, Yves Brayer, André Derain… c’est un succès sans précédent.Les expositions débutent à l’étranger où les galeries n’hésitent pas à le présenter comme le nouveau peintre moderne français. Ses tableaux se vendent aux États-Unis, au Japon, en Espagne, en Belgique, en Suisse. Le peintre est heureux, il est têtu, tenace, besogneux, recherche la perfection et récolte les fruits de ce travail incessant au travers de grandes expositions qui le mènent rapidement à la célébrité.Depuis plus de trente-cinq ans, Jean Luc Beaufils est fidèle à la couleur, à la matière qu’il déploie sur ses toiles avec agilité et précision, sa passion est communicative ; sa sensibilité nous enveloppe, nous imprègne, l’artiste est présent dans tous ses tableaux.
Retour haut de page