Avec Henry D'ANTY et son œuvre, démonstration a été faite qu'un pur et bel expressionniste peut aussi se montrer peintre attaché au travail sur le motif, à l'exemple de ses confrères néo-impressionnistes. Il faut dire que les motifs n'ont guère manqué à ce natif de Belleville en 1910, ce Parisien pur jus, fixé dès sa maturité à Montmartre dont il ne bougera guère, puisqu'il habita même dans l'ancien atelier de Picasso, au 49 de la rue Gabrielle. Une fameuse époque pour D'ANTY que ce début des années cinquante, où, en pleine effervescence créatrice de la période d'après-guerre, il délaissa le noir et blanc et le graphisme de son apprentissage pour accéder aux sites et atmosphères de la capitale d'où surgirent peu à peu couleurs et lumière, et s'imposa par sa manière généreuse et passionnée qu'il confirma même pendant ses quelques années de séjour à Lille et présenta désormais dans bon nombre de galeries renommées et de salons prestigieux. C'est ainsi que ce grand de l'expressionnisme fit la fête à ses couleurs tout en appliquant à ses divers motifs la conscience de son humanité et la sensibilité tranquille d'un talent généreux. Sous sa touche solide et vivace, une matière fruste dépose d'admirables coloris d'une valeur essentielle, quasi symbolique envers les sujets choisis par l'artiste. Parlons-en des motifs qu'Henry D'ANTY a choisis et transmis en pérennité : ces chaumines crayeuses au toit rouge, ces bouquets bâtis en puissance, les personnages pleins d'amour, les épisodes pittoresques ou anecdotiques, les neiges d'une richesse insoupçonnée, les multiples clowns aux tragiques railleries et ce Paris plein de magie, tous ces sites pleins de tendresse, que soulignait la vibrante et incisive présence de cette célèbre couleur rouge aux définitions viriles, mais aux tendres nuances, fruit généreux d'un travail aussi patient que médité, où lignes, proportions et perspectives se plièrent en plénitude à la volonté créative de l'artiste, avec ce magnifique sens de l'énergie et de l'authenticité, privilège captivant d'un peintre à l'obstination secrète et passionnée comme le fut et le demeure Henry D'ANTY.

André RUELLAN, critique d'art
D'ANTY Henry (1910-1998)
D'ANTY Henry (1910-1998)
Né à Paris, Les bretonnes - Huile sur toile - 20 x 79 cm
D'ANTY Henry (1910-1998)
D'ANTY Henry (1910-1998)
Né à Paris, Le Clown - Huile sur toile - 70 x 22 cm
D'ANTY Henry (1910-1998)
D'ANTY Henry (1910-1998)
Les cavaliers - Huile sur toile - 22 x 35 cm
 
 
Powered by Phoca Gallery