Ladislas KIJNO (1921-2012)

Après une enfance dans un milieu modeste, il étudia la philosophie, avec notamment Jean Grenier, puis fréquenta l'atelier de Germaine Richier dans l'après-Seconde guerre mondiale. Installé en région parisienne depuis la fin des années 1950, Ladislas Kijno a, au fil des décennies, multiplié les vaporisations en peinture et s'est imposé comme l'un des maîtres de la technique dite du froissage. Sa rencontre avec Louis Aragon et Francis Ponge en 1943 l'a également amené à beaucoup œuvrer en collaboration avec des poètes. D'innombrables hommages habitent ses créations : Nicolas de Staël, Nelson Mandela, Galilée puis Gagarine ; mais encore les combats aux côtés des peuples algériens ou vietnamiens, mais aussi Tahiti, la Chine, l'île de Pâques. Il a participé à la biennale de Venise en 1980. Dans les années 1990, il travaille à la rose du portail de Notre-Dame de la Treille de Lille, achevée 9 ans plus tard. L’artiste-peintre Ladislas Kijno, 91 ans, d’origine polonaise et installé en France depuis les années 20, est décédé en 2012. Considéré comme l’un des artistes majeurs du XXe siècle et l’un des maîtres de l’abstraction, spécialiste de la technique du froissage et de la vaporisation sur toile, Ladislas Kijno a été un proche de Louis Aragon, une rencontre qui a influencé son œuvre souvent en étroite relation avec la poésie. Invité de la Biennale de Venise en 1980, l’artiste a signé plusieurs oeuvres monumentales pour des édifices religieux dont la rosace de la cathédrale Notre-Dame de la Treille de Lille. Kijno a réalisé aussi une représentation de la Cène pour l’église du plateau d’Assy, sur la commune de Passy (Haute-Savoie), décorée par les plus grands artistes de l’après-guerre.

KIJNO Ladislas
KIJNO Ladislas
Acrylique sur panneau d'isorel- 78 x 58 cm
kiJNO Ladislas
kiJNO Ladislas
Acrylique sur toile, datée 1974 - 72 x 93 cm
KIJNO Ladislas
KIJNO Ladislas
Acrylique sur papier froissé - 111 x 102 cm
 
 
Powered by Phoca Gallery